Un nouveau quartier en bordure de lagune

Porto-Novo 2010 / Bénin
Ateliers d'étudiants
30 juillet 2010 / 20 août 2010


Lancement des Ateliers Ouest Africains d’Urbanisme de Porto Novo, Bénin.

Un petit frère des Ateliers est né... cet été 2010, Porto Novo, au Bénin, va accueillir la toute première session africaine d’atelier étudiant. L’histoire de Porto Novo et des Ateliers est liée depuis 2005, lorsqu’a eu lieu la première session professionnelle des Ateliers en Afrique. En 2009, cette année, les Ateliers sont revenus lors d’une session « expresse » d’à peine six jours, où dix experts ont précisé les orientations données en 2005, en les appliquant aux berges Ouest de la lagune.

Ce 1er atelier étudiant en Afrique inaugure un nouveau cycle d’ateliers, indépendant, destiné à engager une dynamique d’échanges universitaires locaux et internationaux dans les pays d’Afrique de l’Ouest, francophones et anglophones.

Porto Novo est la capitale du Bénin, capitale historique et culturelle installée en bord de lagune, dans un cadre naturel exceptionnel et fragile. La ville, de taille moyenne, porte trois noms (Hogbonou, Adjatché, et Porto Novo) issus de son passé africain et colonial (Porto Novo est le dernier nom, laissé par les portugais). Capitale culturelle et religieuse, habitées des rois et animée du culte voudoun, bien plus que capitale économique ou politique, car aujourd’hui c’est Cotonou, tout proche, qui détient le primat économique et démographique. Mais la ville bénéficie d’atouts unique : une capitale culturelle dans un cadre naturel exceptionnel, bénéficiant d’une qualité de vie encore très supérieure à ses grandes voisines de la côte, mais pouvant bénéficier de leur dynamisme et de leur proximité : Lagos, Cotonou, Lomé...

La ville qui borde la lagune est enserrée entre deux bras de verdure, deux vallons inondables qui accueillent aujourd’hui le trop plein des fortes pluies, drainant les sols spongieux vers la lagune, et filtrant les eaux usées qui s’y déversent. Ces dépressions souffrent, comme toutes les lisières de la ville, d’une urbanisation croissante et mal maîtrisée qui, en bétonnant le sol, réduit de plus en plus la capacité d’absorption et de filtration, et augmente le volume des eaux usées, perturbant à la fois l’écosystème de la lagune que les jacinthes d’eau envahissent, et la régulation naturelle du niveau des eaux.

Pour maîtriser l’urbanisation d’un de ces bras de verdure, à l’Est de la ville, la municipalité de Porto Novo envisage de créer un quartier universitaire en harmonie avec la géographie naturelle du site, élément nouveau porteur de dynamisme culturel pour la ville et destiné a augmenter son rayonnement culturel et universitaire en Afrique de l’Ouest. C’est le sujet de cet ateliers, ouvert à tous, paysagistes, ingénieurs, architectes, agronomes, spécialistes du développement rural, et autres intéressés par la ville, l’Afrique et le projet urbain, en dernière année d’étude, niveau master ou jeunes professionnels.

pilotage

Pilote : Daniel Hounkpévi, directeur des services techniques de Porto-Novo.

Référents Ateliers : Nicolas Détrie, Luc Raimbault.

partenaires



- Contacts