La Défense 2050

Cergy 2011 / France
Ateliers d'étudiants
27 août 2011 / 23 septembre 2011


En 2009 l’EPADESA rejoint l’AFTRP et la Communauté
d’agglomération de Cergy-Pontoise parmi les partenaires
structurels des Ateliers Internationaux de maitrise d’oeuvre
urbaine. A ce moment les Ateliers travaillent sur un atelier
en Seine-et-Marne sur l’interface rural-urbain, et commencent
déjà à réfléchir au sujet de l’atelier 2011.

L’idée de passer sans transition de l’agriculture périurbaine à
l’hyperdensité des tours de la Défense, et de traiter pour une
fois d’un sujet en première couronne est séduisante. Mais
pour aborder un sujet aussi complexe et aussi technique que
celui du quartier de la Défense, sur un site qui regroupe autant
d’enjeux, et qui bénéficie depuis sa création des études
techniques et urbaines de grands cabinets d’architectures et
bureaux d’études français, rassembler 30 étudiants et jeunes
professionnels internationaux et de toutes disciplines pour
réfléchir en équipes à des projets d’aménagement urbain a
quelque chose d’ironique.

Il fallait donc prendre du recul. Le sujet finalement retenu
impose une double distance. Celle du temps, en posant
l’année 2050 comme horizon de travail. Les projets d’extension
du quartier d’affaire et de nouveaux axes de transports,
deviennent alors des étapes intermédiaires, dans un futur
proche et encore planifiable. Celle de l’espace, en proposant
d’aller « au-delà de la forme ». S’affranchir de la forme
urbaine – la poire – et de la forme architecturale – la tour.
Regarder au-delà de l’« axe », vers le fleuve, ou bien vers les
communes de la grande boucle de la Seine.

Les communes de Nanterre, Courbevoie, La Garenne-Colombes
ont répondu présentes et se sont impliquées dans les
travaux de préparation : en janvier d’abord au moment de
définir le sujet, puis en août pour accueillir et informer les
participants. D’autres institutions se sont impliquées aussi :
Paris Métropole, l’IAU-Idf, Port de Paris... Comment imaginer
l’avenir de ce territoire, dans un futur qui donne à penser
des hypothèses radicales ? Fin de l’énergie facile, extension
du télétravail...

pilotage

Pilote : Christian Horn

Assistante-pilote : Daphné Vialan

Pilotage scientifique : Bertrand Warnier
Maria Basile

partenaires











- Contacts