Entre centralité métropolitaine et lutte contre la pauvreté

Phnom Penh 2003 / Cambodge
Ateliers de professionnels
27 octobre 2003 / 21 novembre 2003


Le site d’études choisi par la Municipalité de Phnom Penh est le quartier du Boeng Kak, situé autour d’un étang de 98 hectares en centre ville.

Il s’agit d’un quartier enclavé, sous-intégré, occupé par 3200 familles permanentes et 800 familles d’occupation saisonnière. Ce site constitue une priorité de la Municipalité.

Quatre problématiques se croisent pour l’aménagement de ce site :

  • L’intégration du site dans la ville par son désenclavement pour le rendre accessible au public par la reconquête du domaine public, l’amélioration des liaisons (réseau hydraulique de la banlieue nord, grandes voiries vers la banlieue ouest, espaces publics vers le fleuve, la cité sportive et les banlieues nord et ouest) et l’implantation d’équipements qui répondent à des besoins d’échelle métropolitaine
  • La résorption de l’habitat insalubre par le réaménagement des quartiers ou la délocalisation des familles occupant le site
  • La qualification d’un site central à fort potentiel paysager (lac, grands équipements existants, chemin de fer, grands boulevards), qui peut faire référence pour l’aménagement des autres lacs autour desquels la ville se développe rapidement aujourd’hui
  • Le développement socio-économique de ce secteur dégradé du centre-ville par une meilleure intégration de l’activité économique informelle, développement du tourisme, la création de nouvelles activités économiques qui sortent du cadre du quartier, l’amélioration des revenus de la population résidente, la diminution du coût des services urbains dans le quartier

documents disponibles

pilotage

▸ Jean-Claude Milak (Les Ateliers)
▸ Vincent Bourjaillat (AFTRP)

partenaires





- Contacts