Rejoignez les ateliers
Devenez membre

Le Jury du 35ème atelier francilien "Vers une ville inclusive, leviers de création de valeurs et de richesses" à été un moment riche de rencontres et d’échanges !

Après trois semaines denses en visites, rencontres, débats et travail, les 21 participants venus du monde entier (France, Inde, Grèce, Liban, Madagascar, Russie, Syrie, Burkina Faso, Cameroun, Brésil) ont présenté leurs propositions devant un jury international réuni pour l’occasion le 22 septembre à l’ESSEC Business School, à Cergy. Un public d’acteurs du territoire, de décideurs et de professionnels du monde de l’aménagement a assisté à cette journée de discussion autour de la ville inclusive.

Le cahier de session 2017 résume l’ensemble du travail autour de cet atelier depuis un an. Vous pourrez y retrouver -entre autres- l’intégralité des propositions de ces jeunes du monde entier et de leur vision de la ville inclusive en cliquant ici.

Une multiplicité d’acteurs dans le jury international

Liste du Jury présidé par M. Pierre-André Perissol, Président des Ateliers, M. Philippe Rio, Maire de Grigny, Mme Coryse Vandecasteele, Directrice des territoires et de l’habitat au Conseil Départemental du Val d’Oise, M. Pierre Ramond, Directeur de la stratégie urbaine à la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise, M. Yves-Laurent Sapoval, Conseiller DHUP au Ministère de la Transition écologique et solidaire, M. Louis Moutard, Directeur du pôle Aménagement urbain au groupe AREP, M. Laurent Mallet, Directeur des grands projets pour l’ensemble de l’Île de France à Bouygues Immobilier, M. Sylvain Lizon, Directeur de l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy, Mme Marie Hélène Contal, Directrice du développement culturel à la Cité de l’architecture et du patrimoine, M. Franck Baltzer, Directeur Adjoint Stratégie, Partenariats et Expertises à l’Établissement Public Foncier d’Île de France, Mme Magali Castex, Directrice de projet à Grand Paris Aménagement, M. François-Marie Didier, Directeur Développement Territorial pour EDF, M. Louis Henry à l’Institut Caisse des Dépôts et Consignations pour la recherche, M. Marc Fontanès, Directeur de projets au Groupe Chronos, Mme Elizabeth Auclair, Maître de conférence à l’Université de Cergy-Pontoise, Mme Hanaà Msallak, Responsable Grands Projets pour Bouygues Immobilier.
Mme Leng Hong, vice-présidente de l’Université de Harbin, Chine, Mme Maja Augustinovic, cheffe de projet, Fondation Robert Bosch, Allemagne, M. Sinthujan Varatharajah, chercheur, Fondation Bosch, Allemagne, M. Santiago Anton Gracia, architecte, Mexique. Nous avons eu le plaisir d’accueillir deux délégations de villes étrangères, M. Valentin Bayiri, conseiller technique à la Mairie de Ouagadougou, Burkina Faso, M. Moulay Abdallah Odghiri, architecte-urbaniste délégué par le Grand Ouarzazate, Maroc.

L’équipe A
Mutabilité Urbaine
L’équipe B
L’équipe C
Le jury international après une journée de visite sur le territoire
Une réunion du Jury

Quelles réponses urbaines possibles pour favoriser l’inclusion, à travers le temporaire, l’informel... ?

Après trois semaines de travail autour de la question, les équipes ont présenté leurs propositions vendredi 22 septembre .

Une réflexion centrée sur l’humain
Particulièrement mobilisés sur un sujet d’actualité qui touche tous les pays du monde, les participants ont adopté des lignes de force communes ! Les principaux axes qui sont ressortis de leurs travaux sont : le rôle de l’individu ainsi que la solidarité individuelle comme moteurs des processus d’inclusion. Ainsi, de la micro-échelle du logement (celle de l’individu), à l’échelle communale des interactions entre les différents quartiers, l’empowerment et le bottom-up, ont été au cœur des réponses des équipes !

Parmi les idées fortes qui ont émergé « Cohab et quatrième lieux en réseau » : Le cohab -sorte d’habitat coopératif- propose des logements avec des espaces de mises en communs (cafetaria, buanderie etc) et de rencontres entre des populations aux différents besoins. Le 4ème lieu : espace de rencontre pour des usages informels, rassemble des riverains d’horizons différents afin d’échanger des savoirs et des savoir-faire. Par sa capacité de catalyseur de projet variés (lieu culturel, centre de formation professionnelle, jardin partagé etc), le 4ème lieu devient un véritable point névralgique au sein de la ville inclusive, ainsi qu’un lieu d’articulation entre différents espaces urbains.

L’équipe B « There is no waste » a adopté un postulat dynamique et positif : il n’existe pas de « waste », pas de détritus, pas de délaissés urbains. Les friches, les espaces publics obsolètes, les infrastructures vides : tous ces interstices urbains sont à conquérir !
Leurs espaces d’application : les éléments en marge de l’urbain, friches, espaces abandonnés ou inutilisés dont le potentiel urbain doit être valorisé.
Leurs acteurs : les populations en marge de la vie urbaine, les personnes isolées.
Leurs leviers de réponses : la mutabilité urbaine qu’ils perçoivent non comme un résultat mais comme un processus, aux temporalités multiples selon les échelles de proposition.
Les interactions entre les habitants, les flux d’informations et de savoirs sont autant de leviers nécessaires à activer pour des échanges constructifs entre les acteurs d’un même territoire.
L’acupuncture urbaine, les interventions et initiatives à petite échelle permettent de réinventer et d’investir le « waste » : les micro-projets de quartier, réalisés avec peu de moyens, sur le court terme et parfois porté par des initiatives individuelles peuvent être les premiers pas modestes vers une ville plus inclusive.

Pour l’équipe C : « Alter(the)Natives » l’inclusion est une question de choix, aussi il faut donner aux individus la possibilité de décider et de dessiner leur cadre de vie !
Il faut partir de la convergence des intérêts individuels et des interactions entre les individus pour définir une réponse collective face à l’exclusion urbaine. Les trois lignes directrices de leur proposition qui peut se décliner sur de multiples territoires sont les suivantes :
▸ proposer un modèle flexible
▸ partir de l’existant et travailler sur une accumulation de valeurs dans le temps
▸ promouvoir une identité locale
L’équipe C décline une série de proposition sur le territoire de Grigny. Ces propositions : création d’un festival de musique, investir des parkings abandonnés pour les transformer en ateliers de bricolage communs, transformation d’une partie du centre commercial abandonné en cuisine collective, autant d’évènements qui deviennent des outils d’amélioration de l’espace collectif. Ces propositions peuvent se décliner sur d’autres sites et proposer ainsi un vaste système de villes inclusives, par un panel d’interventions adaptables au territoire.

Bravo aux équipes !
Des restitutions des travaux seront effectuées, n’hésitez pas à prendre contact
viileinclusive@ateliers.org

Découvrez la page dédiée à l’atelier

28 août 2017

Invitation à la présentation des propositions et clôture du 35ème Atelier francilien "Vers une ville inclusive, levier de création de valeurs et de richesses.

VENDREDI 22 SEPTEMBRE 2017 DE 9h A 16h A CERGY-PONTOISE
"Vers une ville inclusive, levier de création de valeurs et de richesses. Quelles réponses urbaines possibles pour favoriser l’inclusion, à travers le temporaire, l’informel...?"

Les Ateliers et leurs partenaires sont heureux de vous convier à la restitution des travaux des trois équipes de jeunes urbanistes, en présence d’un jury international et au débat qui suivra.

Durant trois semaines, trois équipes multidisciplinaires composées de jeunes professionnels bénévoles venant du monde entier, s’intéresseront à la ville inclusive et ses dynamiques avec un large quadrant sud-est francilien pour territoire d’application.

Comment éviter l’exclusion et penser des villes pour tous ? Quelles sont les formes de partage à inventer, entre économie, habitat et services ? Comment valoriser des processus existants qui sont informels ou temporaires ?

Découvrez ici le programme de la journée de clôture

Le nombre de places étant limité, merci de vous inscrire ici

Au plaisir de vous rencontrer à cette occasion,

15 août 2017

Les Ateliers recherchent un(e) pilote pour leur session francilienne 2018, intitulée "La vie dans les métropoles au XXIème siècle".

Confrontés à des transformations de grande ampleur dans les domaines environnementaux, technologiques, économiques, sociaux et culturels, les modes de vie urbains connaissent d’importants bouleversements. Les grandes métropoles sont amenées à se reconfigurer à l’aune de ces nouveaux usages : comment imaginer une méthode de développement qui supporte l’épreuve du temps, un temps qui permette les transitions et adaptations permanentes nécessitées par l’accélération des mutations ?

Cet atelier pluridisciplinaire mêlera regard acéré sur la ville contemporaine et vision prospective. Son attention pourra se porter aussi bien sur les dynamiques démographiques, la transition numérique, le gigantisme des métropoles, l’évolution des modes de travail et des mobilités... Les Ateliers recherchent un expert ayant envie de mener une réflexion collective sur ces grandes transformations.

Véritable directeur scientifique chargé de suivre et d’alimenter la réflexion de l’équipe organisatrice et des participants avant, pendant et après l’atelier, le pilote viendra compléter M. Bertrand Warnier, premier pilote et fondateur des Ateliers dans sa mission.
Merci d’envoyer un e-mail avec votre CV pour la mission avant le 28 Août 2017 à l’adresse suivante lavie@ateliers.org

28 juillet 2017

Mission Exploratoire à Bangui, Centrafrique

Du 21 au 26 juillet, à Bangui en Centrafrique s’est déroulée une mission exploratoire en vue de l’organisation d’un atelier en 2018. Une équipe, composée de 3 experts (Christophe Bayle, Vincent Bourjaillat, Lamine Kasse) et d’un assistant Guy Tchakam, menée par Véronique Valenzuela, ira à la rencontre des à la rencontre des institutions et découvrir le terrain.
L’atelier est à l’initiative du ministère de l’Urbanisme de Centrafrique et de la Mairie de Bangui.
Il est soutenu par le Ministère des Affaires Étrangères et l’Agence Française de Développement.

23 juin 2017

Mission Post-Atelier/ Des idées aux projets ; Suites de l’atelier Francilien 2016

A la suite de l’atelier francilien 2016 « Dynamiques économiques, urbaines et d’emploi : quel avenir pour les zones d’activités ? » une partie des participants et des partenaires de l’atelier ont souhaité prolonger la réflexion prospective sur ces espaces en mutation.
… Passer des idées vers l’action … ! A été le mot d’ordre du pilote du post-Atelier Jean Michel Vincent qui a accompagné les participants et animé le comité technique pendant 6 mois de travail pour approfondir les idées de l’atelier.

Les résultats sont multiples :
▸ La production d’un nouveau regard pour les zones d’activités et des 10 fiches actions.
Découvrez l’intégralité du document « Un nouveau regard sur les Zones d’Activités Économiques »

▸ Les participants se sont organisés en association pour prolonger leurs recherches sur les zones d’activités. L’association Point Virgule est née d’un groupe de 9 participants.
Suivez les sur twitter @_Point_Virgule

- Contacts